Xavier Boubert Ingénieur développeur et ses projets en tous genres

Concert historique de Lindsey Stirling

Hier soir se produisait Lindsey Stirling, grande violoniste, à l’Olympia. Grand fan que je suis, j’avais ma place et je n’ai pas une seconde été déçu du show.

Très proche de ses vidéos, elle nous a joué ses grands classiques comme Crystallize, son medley de Zelda, Song of the caged bird, mais également des inédites comme un superbe medley de Michael Jackson et une reprise d’Evanescence. L’ambiance était électrique, les fans venus en grand nombre ont mis une ambiance de feu.

A la fin du show, j’ai eu le sentiment d’avoir vécu un moment historique. C’est la réaction du public qui m’en a fait prendre conscience. Les groupes de musique indépendants existent depuis toujours et dans tous les genres. On arrive à accéder à quelques concerts et même si l’ambiance y est, les moyens beaucoup moins. Jusqu’à la fin du collège, je n’ai pas accroché aux groupes et chanteurs(euses) de musiques commerciaux. On ne nous a proposé pendant très longtemps que des produits tout prêt, des Star Ac’, des Popstar et consort, soit-disant élus par le public Français. Premier album sorti, mais dernier aussi. Il y avait bien sur ceux qui sortaient du lot, mais si peu et avec si peu de musiques à nous proposer.

Moi j’étais amoureux des Queen, des Blues Brothers et autres groupes sortis des années 70. C’était l’époque des hippies, des révoltés qui inventaient de nouveaux genres de musiques. Comparés a ce nombre incalculable de chanteurs et chanteuses morts nés, Queen passe encore sur toutes les radios du monde.

Avec la puissance qu’est devenu internet et ses services communautaires, on voit de véritables génies sortir du lot. Pas juste des chanteurs ou musiciens mais de véritables touche-à-tout qui fabriquent leurs musiques, leurs paroles, leur identité numérique, qui vendent leurs albums pour 1$ et composent plusieurs vidéos et musiques par mois. Ces nouveaux artistes sont supportés par leurs fans, on les voit sortir de Youtube ou Kickstarter et ainsi obtenir de quoi monter de gros shows dignes des grosses maisons de disques. On a rendu le véritable pouvoir au public. Pas de vote téléphonique, pas d’abrutissement devant une télévision. Tu aime, tu donne 1€, 5€, 10€, ce que tu peux. Moins cher qu’un CD, 10 fois plus de contenu, et en continu, sans attendre 2 ans pour un nouvel album ho combien déçevant.

Ça c’était le public, debout et en délire à la fin du concert. On est arrivé 1h30 en avance et la queue faisait le tour du bâtiment de l’Olympia ! Les places ayant été vendues en moins de 12h, rien d’étonnant en fait. Ce qui est impressionnant en revanche  c’est qu’il n’y a eu aucune publicité, aucun spot TV, rien du tout en France qui permettait de découvrir cette artiste !

Un nouveau genre d’artiste est né, celui créé par et pour ses fans. Lindsey n’est pas la seule, de nombreux nouveaux artistes voient le jour, et de nombreux autres vont émerger d’ici les prochaines années. Ce soir se produit Nataly Dawn à Paris, qui avait récolté plus de 100 000$ en 24h pour son album solo alors qu’elle n’en demandait que 20 000$ par ses fans !

Un bel avenir musical apparaît. Moi j’ai éteint ma télé, et elle est pas prêt d’être rallumée.

Je vous laisse avec l’une de mes préférées.